Bientôt un métro aérien à Moscou pour compléter le réseau existant

Dans l’optique d’optimiser son réseau de transports en commun, Moscou bénéficie depuis 2017 d’un grand projet de modernisation de ce dernier. Initialement, ce projet visait à rénover les infrastructures moscovites pour l’accueil de la Coupe du monde de football en 2018. Vladimir Poutine a ainsi décidé de créer des lignes de métro aériennes entourant Moscou pour désengorger le trafic automobile de la ville. A horizon 2025, cet ensemble circulaire de métro inspiré des travaux du Grand Paris Express reliera les quatorze lignes déjà existantes. A ce titre, elles passeront également par le centre-ville. Les premières lignes devraient être opérationnelles dès 2019.

Un enjeu important

L’enjeu, chiffré à environ 265 millions d’euros, est de décharger à la fois les lignes du métro et les autoroutes de la ville, en encourageant les usagers à emprunter ces nouvelles lignes. De plus, sept villes de la banlieue moscovite seront désormais reliées au réseau, facilitant les déplacements de leurs habitants.

Des lignes innovantes

Les lignes de métro seront climatisées via des rideaux d’air pour réguler les variations de température en raison du climat de la ville. De plus, les rames seront composées de sièges disposés en carrés de 4, organisés autour d’un couloir central dans une salle unique, et bénéficieront probablement de prises USB et du Wi-Fi. Des panneaux digitaux diffuseront des actualités et afficheront les lignes du réseau. Enfin, des toilettes seront présentes dans la voiture de tête et de fin de la rame.

C’est l’entreprise Transmashholding, détenue par Andrey Bokarev et Iskander Makhmudov, habituée de ce type de commandes, qui a été choisie pour livrer les nouvelles rames aériennes. Le modèle choisi, Ivolga, a déjà été livré en 2018 et ses premières rames circulent désormais sur la ligne Lobnia – Odinstovo.

Les matériaux des rames et des rails du métro aérien seront eux aussi innovants, puisqu’ils devront supporter une vitesse pouvant atteindre 120 kilomètres par heure.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *